Menu

CIVRAY de Touraine

 alt

Une des 16 communes du canton de Bléré.

Ses communes limitrophes sont Amboise, Souvigny-de-Touraine, Chenonceaux, Francueil, Luzillé, Bléré, (chef-lieu de canton), La Croix-en-Touraine.

D’une superficie de 2 288 hectares, la commune de Civray-de-Touraine se situe à une altitude allant de 54 mètres au bord du Cher à 128 mètres en forêt d’Amboise et à 30 kilomètres de Tours.

A cheval sur le Cher, elle est la seule commune de Touraine à s’étendre largement de part et d’autre du Cher, ce qui lui valut, d’ailleurs, d’être coupée en deux parties par la ligne de démarcation entre novembre 1942 et la Libération : l’une en zone occupée (nord), l’autre en zone non occupée (sud).

Le terroir présente ainsi une grande variété :

. au nord une partie de la forêt d’Amboise, sur les coteaux descendants doucement vers la vallée du Cher le vignoble (classé A.O.C. Touraine),

. en fond de vallée la Varenne humide avec ses prairies et peupleraies,

. au sud l’amorce du plateau de la Champeigne tourangelle avec ses grandes cultures céréalières.

La population de Civray-de-Touraine au recensement 2014 est de 1886 habitants répartis d’une part sur le bourg et, d’autre part, sur trois villages : Mesvres, Vaux (au nord du Cher) et Thoré (au sud du Cher) et quelques hameaux et fermes isolés.

La commune connait aujourd’hui une forte expansion démographique bénéficiant de la proximité de Bléré (6 km), d’Amboise (10 km) et de l’agglomération de Tours.

Les monuments caractéristiques du patrimoine civraysien sont décrits et illustrés dans les rubriques « Patrimoine » et « Album photos ». On y trouvera notamment : l’église Saint-Germain (XIIe-XIIIe), le Donjon de Mesvres (XIIe- XVe), le Château de la Grillonnière (XVe – XVIe), l’Hopital du Petit-Champ ou le Logis de Diane (XVIe), le Château de Civray (XVIIIe), le Manoir de Thoré (XIXe), l’ensemble d’éclusage sur le Cher (XIXe), de nombreux puits couverts et lavoirs, et quelques loges de vignes (ou lubites).

Aller au haut